Une évolution législative et réglementaire récente a modifié le cadre juridique relatif au certificat médical d’absence de contre-indication à la pratique du sport.
Pour nous adapter à cette évolution, nous vous proposons de procéder de la manière suivante pour le renouvellement ou la prise de la licence au club.

Remplir la fiche d'adhésion et la faire parvenir à Marcel Pousse: 
Villa Bon Accueil 176 rue de la Siagne 06210 Mandelieu.

Suite à cette demande et son règlement, Marcel générera votre licence sur le serveur de la FFVoile.
Vous recevrez par mail de la FFVoile une confirmation de la création de votre licence 2017. Votre Licence Club aura le statut d’adhésion. Afin de pouvoir pratiquer et régater, vous devez fournir votre certificat médical.
A partir de votre espace licencié, nous vous demandons de transférer votre certificat médical. Nous vous conseillons de fournir un certificat médical précisant bien l’aptitude à la pratique de la voile en compétition. Une fois votre certificat médical transféré à la FFVoile, le statut de la licence passera en compétition.

Si vous le souhaitez, vous pourrez demander soit à Jacques ou Marcel de vous imprimer votre licence avec la mention compétition.

Si votre certificat médical n’indique pas la mention compétition , la licence aura le statut uniquement « Pratiquant », ne permettant pas le compétition.

Petit information complémentaire : Pour les propriétaires de bateaux, vous pouvez souscrire une garantie complémentaire pour le cout de 2€ «  Responsabilité Civile Hors navigation », plus d’information sur votre espace licencié.  

Il faut vérifier régulièrement l’état de votre catamaran, les écoutes s’usent si vous les utilisez régulièrement mais le reste du bateau aussi, même si vous ne vous en servez pas beaucoup. Le soleil cuit les coutures, l’air salin crée de l’oxydation sur les parties métalliques. Un gendarme sur une patte d’oie de tangon peut avoir des conséquences comme la casse du tangon ( Guy a testé pour vous). 

cable

Nous vous conseillons à minima une fois par an de démâter votre catamaran pour vérifier l’ensemble du gréement, voir l’état des manilles et leurs serrages, vérifier l’étanchéité du mat, et l’état des câbles.

 

Sur la plateforme, le serrage des poutres, l’état des différents rivets, il y a souvent des phénomènes d’électrolyse ( réaction chimique entre différents matériaux ) qui créent des faiblesses dans le métal, l’état des joints d’étanchéité des trappes. On peut en profiter pour graisser les mécanismes de verrouillage des safrans. Et pour finir ne pas oublier l’état des bouts de trapèze, ce n’est pas très sympa de laisser son équipier ou son équipière en plein milieu de la rade.

equipier

Dernier petit conseil : Pour ne pas avoir de surprise par un axe qui s’échappe, vous pouvez entourer l’anneau brisé avec du scotch pour éviter la perte.

Conseils aux membres propriétaires

Petit rappel sur la réglementation maritime. Régulièrement des évolutions sont faites et beaucoup d'entre nous ignorent son contenu ou ses évolutions.

Pensez à faire immatriculer vos catamarans.

Le texte officiel, précise clairement que :

Tous les navires de plaisance français (vos catamarans aussi) naviguant en mer doivent être immatriculés auprès des délégations à la mer et au littoral (anciennes affaires maritimes).
Une carte de circulation (modèle simplifié) est alors délivrée.

radeau

Quel est armement de sécurité que je dois  emporter sur mon catamaran ?

Le chef de bord à la responsabilité de déterminer sa zone de pratique et l’armement de sécurité. Dans notre cas nous sommes dans la plus grande majorité sur des programmes de navigation qui se limite à 2 milles  d’un abri, dans ce cas nous devons avoir l’armement de sécurité basique.

Ci-dessous la liste de l’armement sécurité basique :

1.      Pour chaque personne embarquée, un équipement individuel de flottabilité  (gilet ),  ou bien, s’il/si elle est porté(e), une combinaison.

2.      Une lampe torche étanche ou un dispositif lumineux individuel

3.      Un dispositif permettant le remorquage (point d’amarrage et bout de remorquage).

 

Attention si votre programme de navigation s’étend jusqu’à 6 milles , vous devez avoir l’armement de sécurité côtier.

 

Petits conseils : Avoir un couteau peut être utile pour couper bout et trampoline pour se libérer d’une situation délicate.

Nous ne sommes jamais à l’abri d’une avarie de matériel, avoir un moyen de communication peut être utile.

 

Petit rappel le club n’organise pas de surveillance de votre pratique, vous naviguez sous votre propre responsabilité.